Montagnes

Les montagnes du Monténégro sont relativement élévées et appartiennent à des terrains assez hospitaliers; surtout elles sont faciles d’accès, situées à moins de deux heures de route de la côte adriatique. Leur altitude moyenne est de 2000 mètres; le sommet le plus élevé est le Zla Kotara (2534 mètres) dans le massif du Prokletije et un des sommets les plus élevés est le Bobotov kuk (2523 m) sur le Mont Durmitor .

 

Durmitor

Le parc national « Durmitor » s’étend sur 39000 hectares. Žabljak, qui est la ville la plus élevée au-dessus du niveau de la mer dans les Balkans, 1456 m, en fait partie. Le parc est circonscrit par 23 crêtes de montagne de plus de 2300 m haut. Bobotov Kuk est le point culminant du Monténégro.
Le parc national possède 17 lacs de glacier dont le plus célèbre est le Lac noir, couvert de glace et de cristaux des flocons de neige congelés en hiver. Vous pouvez y nager l’été. Entre les coteaux escarpés ou cachés dans le vert, le feuillage épais, les beautés lacustres magiques s’appellent Zmijinje, Barno, Riblje, Vražje, Modro.
La gorge ou canyon Tara est le plus profond d’Europe, et les gorges de Sušica et de Komarnica, contribue à la beauté de Durmitor. La flore riche, contenant plus de 1500 espèces, a été géologiquement préservée. La faune est également riche : plus de 130 espèces d’oiseaux, dont les aigles. Les ours et les loups peuplent également les forêts de Durmitor.
En été, ceux qui apprécient la nature peuvent longer les crêtes de montagne ou marcher par bois et champs. Ils peuvent également cueillir, dès l’aube, les fruits en bois, s’adonner à la chasse ou à la pêche embarquée sur le fleuve Tara, et en hiver ils peuvent skier. En hiver, Žabljak devient la destination de prédilection de l’élite sociale yougoslave, et paradoxalement, elle vient aussi fuir les fortes chaleurs régnant en bord de mer, l’été.
Les grottes à visiter dans la formation karstique de Durmitor ne manquent pas. Ledena pećina (la caverne de glace), située à 2100 m au-dessus de niveau de la mer, constitue un phénomène naturel fascinant. Il peut être facilement atteint, par un chemin de montagne balisé. Vous y apprécierez son “musée” de stalactites et de stalagmites, même en été.
Des secteurs neigeux dans les parties les plus élevées de Durmitor persistent au milieu de l’été, et vous pouvez même skier à cette saison dans le secteur de Velika Kalica.

 

Durmitor

Prokletije

Prokletije est une chaîne de montagne à l’est du Monténégro, au sud de la Serbie  et au nord de l’Albanie. Son point culminant, qui est nommé Maja Jezercë(Jezerski vrh en serbe, Maja e Jezercës en albanais, traduit par « crête du lac » en français), culmine en Albanie à 2 692 mètres ce qui en fait le point culminant des Alpes dinariques. Au Kosovo, la chaîne est également composée du mont Djeravica qui est le point culminant de la Serbie, avec ses 2 656 mètres.

Ces montagnes font partie d’un des massifs les plus élevés de la péninsule balkanique. De par sa beauté impressionnante, le Prokletije est aussi appelé “Les Alpes du Sud de l’Europe”. Bordé par les rivières Cijevna, Lim et Ibar, le Prokletije est une succession de vallées encaissées et de sommets inatteignables. Aux sommets nous trouvons de nombreux lacs glacésn ce qui en fait la second densité de lacs glacés en Europe. Parfaite pour l’escalade ou le moutain-bike, le massif du prokletije vous offre à tout instant des panoramas à couper le souffle!

 

 Prokletije

 

Golija
Golija est une montagne au nord-ouest du Monténégro, non loin de la ville de Nikšić. Son sommet le plus haut est à 1945 mètres d’altitude. La rivière Piva est enserrée dans une vallée verdoyante et dense. Le massif est assez reconnu par les monténégrins qui viennent été comme hiver s’y adonner aux plaisirs de la montagne. En effet des activités très diverses , à la fois de nature, de sports et de patrimoine, sont à la disposition de touristes toujours ravis par une ballade dans ces montagnes arrondies.

 

Golija

Lovćen

La montagne de Lovćen n’est pas seulement quelque chose qu’on devrait admirer. Lovćen est également la référence historique de chaque Monténégrin. L’Olympe est pour les Grecs Anciens ce que Lovćen est pour les Monténégrins.
Les pentes du Mont Lovćen se situent dans le sud-ouest de Monténégro, dans l’arrière-pays de la ville côtière antique de Kotor. Le parc national “Lovćen” couvre le centre et la plus grande partie de la chaîne de Lovćen de 6.220 hectares. Les formes nombreuses et hétérogènes de soulagement sont particulièrement caractéristiques pour la partie moyenne de la montagne avec ses crêtes plus élevées de Stirovnik et de Jezerski vrh. Ses pentes sont rocheuses avec beaucoup de crevasses, puits et dépressions profondes. Placé sur la frontière entre deux espaces complètement différents, la mer et le continent, Lovćen est sous l’influence de deux climats, maritime et continental. Les serpentines de Lovćen présentent une relique architecturale unique. La vieille route vers le haut de Kotor mène à Njeguši, un village montagneux pittoresque, où se trouvent les maisons de Petar II Petrović Njegoš et du roi Nikola du Monténégro(1860-1914). Certains indiquent que par certains matins clairs on peut même voir l’Italie du Mont Lovćen.
A son sommet, après la montée d’un escalier spectaculaire taillé à même le flanc de montagne, vous visiterez le mausolée à caryatides du plus grand gouverneur et poète-évêque du Monténégro, Petar II Petrović Njegoš (1813-1851). Ce pélerinage culturel et quasi-spirituel pour les Monténégrins, dont la vénération traditionnelle pour ce philosophe éclairé, héritier des Lumières, chef de file de la résistance aux Turcs et de la souveraineté monténégrine au XIX° siècle, vous prendra en tout une demi-journée, à partir de la capitale historique monténégrine, Cetinje.
Le dernier souhait de Njegoš fut d’être inhumé dans une petite chapelle sur la crête appelée Jezerski vrh (crête du lac) sur la montagne de Lovćen. Sa volonté n’a pas été immédiatement exécutée en raison du véritable danger de profanation de sa tombe. En 1885, le prince Danilo a exécuté son testament et a déplacé les restes du plus éminent des Monténégrins, plus haut, c’est-à-dire au sommet même de Lovćen.
Parce que très symbolique pour Monténégrins dans leur lutte pour la liberté, cette chapelle a toujours été attaquée par les Turcs et Autrichiens, que ces derniers détruisirent complètement en 1916. À ce moment là le corps de Njegoš fut exhumé, et ses restes confiés au métropolite de Cetinje. En 1925, une nouvelle chapelle fut construite où Petar II Petrović Njegoš a été inhumé une deuxième fois. Puis, l’idée de construire un mausolée monumental vit le jour. Selon le souhait du roi Aleksandar Karadjordjević, le sculpteur Ivan Meštrović fut chargé du projet. En 1951, lors du 100eme anniversaire de la mort de Njegoš, sa construction commença. Les blocs de granit énormes qui composent l’architecture furent transportés à une altitude de 1654m et le mausolée ouvert en 1974.
Le Monténégrins ont une relation religieuse vers cette montagne et pour celui qui est inhumé à son sommet. La mention du Mont Lovćen réveille l’enthousiasme patriotique de chaque Monténégrin, c’est pourquoi les vers de la poésie populaire reprennent souvent l’image de « Lovćen, notre autel saint ».

 

Lovćen

Search

Réservation d'hébergement

Advertisement

Uluguru Tours, tour company & safaris Royal Tour N Travel Advertisement Advertisement