Parcs Nationaux

Le Monténégro est un petit pays qui vous enchantera par ses beautés naturelles. Pour ceux qui hésitent entre mer et montagne , le Monténégro est la destination idéale car il ne faut pas plus de deux heures de voiture entre la côte adriatique et les montagnes enneigées . Vous pourrez donc, même en étant établis dans un hôtel sur la côte visiter facilement, à travers une excursion d’une journée, un des cinq parcs nationaux situés au nord et à l’est( Lovćen, Durmitor, Biogradska gora, Lac de Skadar et Prokletije).

 

Lac de Skadar

La dernière habitation naturelle des pélicans en Europe, la plus grande réserve naturelle d’oiseaux en Europe, un des derniers marais d’eau douce méditerranéen, le plus grand lac des Balkans : soit une de plus grandes attractions touristiques du Monténégro !
Le lac est placé dans une vallée (Zetsko-skadarska dolina), à 7km de la mer. Les 2/3 de sa surface appartiennent au Monténégro et 1/3 est situé en territoire albanais. Selon le niveau d’eau, la surface de lac varie de 370 à 530km2. Une partie du lac Skadar côté monténégrin de 40 000m2 ainsi que la côte a été promue Parc national. Le lac présente une crypto-dépression, signifiant que quelques parties de son fond sont sous le niveau de la mer, dénommées « oko» (l’œil), au nombre de trente. L’ «oko » le plus profond est Radus, d’au moins 60m de profondeur. La profondeur moyenne est de 6m.
Tout en conduisant à vitesse normale le long du lac, on peut noter son littoral découpé, aux nombreux renfoncements, îles et péninsules comprises. La côte est marécageuse et recouverte de hauts roseaux, alors que la surface du lac est couverte de tapis de plantes marécageuses à châtaignes jaunes et blanches, et d’une plante locale appelée le « kesoranja ». La partie méridionale du lac est rocheuse et est recouverte d’une forêt de marrons d’Inde.
Par la convention de Ramsar de 1996, le lac Skadar a été ajouté à la liste internationale des marais constituant un site important pour oiseaux lacustres. Ici, les observateurs d’oiseaux apprécieront les 270 espèces d’oiseaux, dont bon nombre sont rares et mises en danger. L’emblème de ce lac est le pélican bouclé. Environ 40 espèces de poissons vivent dans le lac et les plus intéressantes sont des espèces autochtones telles que les carpes et les ablettes. Quelques poissons de mer peuvent même être trouvés ici tels anguilles ou saumon. Pendant la saison de chasse, chasseurs et pêcheurs font partie des visiteurs.
Dans le bassin géographique autour du lac Skadar existaient près de 20 complexes monastiques. C’est pourquoi ce secteur a été appelé “la colline sainte de la Zeta” (Zetska Sveta Gora). Lesendro et d’autres fortifications témoignent des batailles menées ici entre Monténégrins et Turcs. Les monastères, les églises, les fortifications et les monuments sacrés rappellent à la mémoires les anciens gouverneurs, des familles Balsić et Crnojević.

De nombreuses îles parsèment le lac de Skadar :elle sont non seulement intéressantes comme paradis d’oiseau mais également en tant que monuments culturels et historiques témoignant de l’importance passée de cette région.
L’ILE DE VRANJINA. Pittoresque colonie de pêche. Le monastère de Sveti Nikola, récemment restauré par le père Nikola qui fut le trésorier du monastère Hilandar (Mont Athos) pendant dix ans, est situé ici. Les filles du Roi Nikola avaient l’habitude de passer des vacances d’été sur l’île, dans le palais maintenant détruit.
L’ILOT DE GRMOŽUR. Surnommé « l’ Alcatraz » monténégrin, îlot avec des restes d’une vieille forteresse turque utilisée comme prison pour les adversaires politiques du Roi Nikola, non-nageurs seulement. Grmožur est également une “île d’oiseaux”.
L’ILOT DE STARČEVO. Eglise rénovée du XIV° siècle, une taverne rénovée et le tombeau de Božidar Vuković – habitant de Podgorica, l’imprimeur des premiers livres cyrilliques.
L’ARCHIPEL DE KRAJINSKI. Composé d’une série d’environ 50 îles et rochers le long de la côte du sud-ouest.
LAC GOLUBOVO. Le plus grand nid de mouettes argentées du Monténégro. A noter que les oiseaux d’eau de mer construisent leurs nids sur une île d’eau douce. Il est possible de photographier nids et oiseaux, mais il est interdit de toucher les oeufs parce que les mouettes sont des espèces protégées.
ILE DE BESKA. Eglise commémorative de Jelena Balšić. Si vous êtes chanceux, vous pourrez apercevoir des bandes de colombes des roches ou de petits hiboux.
A quinze minutes au sud-est de cette île aux mouettes, il y a une île de hérons connue sous le nom de Omerova gorica (colline d’Omer). Parmi les arbres lauriers, il y a une colonie de 40 nids de hérons cendrés décrits pendant les années 1970 comme la seule colonie connue de hérons construite sur des lauriers. Ces dernières années, des hérons blancs ont pu être vus parmi les hérons cendrés. Espèce en danger, les hérons sont protégés par la loi.
Le meilleur endroit pour finir votre visite de l’île est la plage de Muricka, la seule plage sablonneuse de l’île pouvant être comparée aux plus belles plages adriatiques. Sur l’île, il y a un restaurant où vous pourrez apprécier les carpes, souvent énormes pour une personne, du lac de Skadar, servies en terrasse à ciel ouvert. Si vous voulez visiter l’île aux oiseaux, des bateaux peuvent être loués aux pêcheurs locaux. Si vous n’aimez pas de longues croisières, vous pouvez atteindre la plage depuis la terre ferme.

Skadarsko jezero   Skadarsko

Parc National Lovćen

La montagne de Lovćen n’est pas seulement quelque chose qu’on devrait admirer. Lovćen est également la référence historique de chaque Monténégrin. L’Olympe est pour les Grecs Anciens ce que Lovćen est pour les Monténégrins.
Les pentes du Mont Lovćen se situent dans le sud-ouest de Monténégro, dans l’arrière-pays de la ville côtière antique de Kotor. Le parc national “Lovćen” couvre le centre et la plus grande partie de la chaîne de Lovćen de 6.220 hectares. Les formes nombreuses et hétérogènes de soulagement sont particulièrement caractéristiques pour la partie moyenne de la montagne avec ses crêtes plus élevées de Stirovnik et de Jezerski vrh. Ses pentes sont rocheuses avec beaucoup de crevasses, puits et dépressions profondes. Placé sur la frontière entre deux espaces complètement différents, la mer et le continent, Lovćen est sous l’influence de deux climats, maritime et continental. Les serpentines de Lovćen présentent une relique architecturale unique. La vieille route vers le haut de Kotor mène à Njeguši, un village montagneux pittoresque, où se trouvent les maisons de Petar II Petrović Njegoš et du roi Nikola du Monténégro(1860-1914). Certains indiquent que par certains matins clairs on peut même voir l’Italie du Mont Lovćen.
A son sommet, après la montée d’un escalier spectaculaire taillé à même le flanc de montagne, vous visiterez le mausolée à caryatides du plus grand gouverneur et poète-évêque du Monténégro, Petar II Petrović Njegoš (1813-1851). Ce pélerinage culturel et quasi-spirituel pour les Monténégrins, dont la vénération traditionnelle pour ce philosophe éclairé, héritier des Lumières, chef de file de la résistance aux Turcs et de la souveraineté monténégrine au XIX° siècle, vous prendra en tout une demi-journée, à partir de la capitale historique monténégrine, Cetinje.
Le dernier souhait de Njegoš fut d’être inhumé dans une petite chapelle sur la crête appelée Jezerski vrh (crête du lac) sur la montagne de Lovćen. Sa volonté n’a pas été immédiatement exécutée en raison du véritable danger de profanation de sa tombe. En 1885, le prince Danilo a exécuté son testament et a déplacé les restes du plus éminent des Monténégrins, plus haut, c’est-à-dire au sommet même de Lovćen.
Parce que très symbolique pour Monténégrins dans leur lutte pour la liberté, cette chapelle a toujours été attaquée par les Turcs et Autrichiens, que ces derniers détruisirent complètement en 1916. À ce moment là le corps de Njegos fut exhumé, et ses restes confiés au métropolite de Cetinje. En 1925, une nouvelle chapelle fut construite où Petar II Petrovic Njegoš a été inhumé une deuxième fois. Puis, l’idée de construire un mausolée monumental vit le jour. Selon le souhait du roi Aleksandar Karadjordjević, le sculpteur Ivan Mestrović fut chargé du projet. En 1951, lors du 100eme anniversaire de la mort de Njegoš, sa construction commença. Les blocs de granit énormes qui composent l’architecture furent transportés à une altitude de 1654m et le mausolée ouvert en 1974.
Le Monténégrins ont une relation religieuse vers cette montagne et pour celui qui est inhumé à son sommet. La mention du Mont Lovćen réveille l’enthousiasme patriotique de chaque Monténégrin, c’est pourquoi les vers de la poésie populaire reprennent souvent l’image de « Lovćen, notre autel saint ».

 

 mauzolej na lovcenu   Lovcen

Parc National de Biogradska Gora (montagne de Bjelašica)

Le Parc National de Biogradska Gora est situé au nord-est du Monténégro, entre les rivières Tara et Lim, au coeur du massif montagneux féérique de Bjelašica. C’est le premier Parc National créé au Monténégro : il date de 1952 et recouvre 5650 hectares.

C’est l’une des trois dernières jungles d’Europe, avec sa végétation typique de jungle. Le parc national s’étend sur 5400ha, de la partie centrale de la montagne de Bjelašica, à l’entre-fleuve de la Tara et du Lim. Les 80 pour cent de ce secteur sont des bois. De nombreux arbres ont 500 ans. Il y a 26 écosystèmes végétaux, 86 sortes d’arbres et plus de 220 types de plantes. Des centaines de vieux arbres ont 40 à 50m de haut. On y trouve les arbres typiques de la montagne : le chêne, l’érable, le hêtre, le sapin… Les observateurs des oiseaux et les ornithologues apprécieront les vols des aigles ainsi que 150 autres espèces d’oiseaux. Biogradska Gora est aussi le domaine des ours, des loups, des chevreuils, des renards.
L’activité intensive du glacier a formé divers reliefs géomorphologiques, telles les vallées fluviales et les crêtes de montagne, dont certaines de plus de 2000m de haut. Le lac le plus célèbre et le plus grand est Biogradsko jezero, situé au milieu du parc, à 1094 m au-dessus du niveau de la mer. Biogradska Gora est attrayante non seulement pour les explorateurs, aussi bien que pour ses nombreux visiteurs. Inspirez profondément et faites face à sa nature unique.

Nombreuses sont les possibilités de randonnées et de trekking, selon des parcours de difficulté variant du plus facile au difficile. Au sein de l’ensemble montagneux de la Biogradska Gora (la montagne de Biograd), l’accès au Mont Bjelašica est possible par de nombreux parcours balisés, ou « parcours verts ».Un de ces parcours commence à Goleš, à travers Zdrijelo, au niveau duquel il s’enfonce dans le parc ; un autre part de Mojkovac et poursuit à travers Vragodo.
Pour découvrir les nombreuses opportunités au sein de la région Bjelašica-Komovi, il est nécessaire de se procurer la très précieuse carte des « Parcours verts » pour le trekking, éditée au printemps 2002 par le Bureau monténégrin de l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), en collaboration avec « l’Association internationale des amis de la nature ».

 

 

Nacionalni park Biogradska Gora - suma   Nacionalni park Biogradska Gora

 

Parc National de Durmitor

Le Parc National de Durmitor est le plus grand parc national du Monténégro et il possède pas moins de 17 lacs en altitude d’une beauté époustouflante.

Situé au nord du Monténégro, l’accès en venant de Serbie par la ville de Plevlja est de toute beauté : les monts Noir et Žabljak vous dominent et vous traversez le canyon de la rivière Tara – vous pouvez aussi , en venant de la côte Adriatique, y accéder par Nikšić. Ce parc est réputé pour ses promenades et escalades en altitude. Jugez-en par vous-même : Bobotov Kuk à 2626 m, Bezimeni Vrh à 2487 m, et plus de quatre sommets à pas moins de 2000 mètres ! Ne manquez pas son très beau lac en altitude, le lac Noir à 1417 m, mais vous pouvez aussi vous égayer en parcourant les deux autres lacs et de nombreuses sources d’eau. Enfin, l’intérêt de Durmitor sont les majestueuses forêts d’altitude, avec 86 espèces d’arbres et 200 espèces de fleurs.
Le canyon Tara est le plus profond d’Europe, et les gorges de Sušica et de Komarnica, contribue à la beauté de Durmitor. La flore riche, contenant plus de 1500 espèces, a été géologiquement préservée. La faune est également riche : plus de 130 espèces d’oiseaux, dont les aigles. Les ours et les loups peuplent également les forêts de Durmitor.
En été, ceux qui apprécient la nature peuvent longer les crêtes de montagne ou marcher par bois et champs. Ils peuvent également cueillir, dès l’aube, les fruits en bois, s’adonner à la chasse ou à la pêche embarquée sur le fleuve Tara, et en hiver ils peuvent skier. En hiver, Žabljak devient la destination de prédilection de l’élite sociale yougoslave, et paradoxalement, elle vient aussi fuir les fortes chaleurs régnant en bord de mer, l’été.
Les grottes à visiter dans la formation karstique de Durmitor ne manquent pas. Ledena pećina (la caverne de glace), située à 2100 m au-dessus de niveau de la mer, constitue un phénomène naturel fascinant. Il peut être facilement atteint, par un chemin de montagne balisé. Vous y apprécierez son “musée” de stalactites et de stalagmites, même en été.

Nacionalni park Durmitor    Durmitor - Kuca

Le Parc National de  Prokletje

Le Parc national de Prokletije et le plus récent parc du Monténégro: proclamé en 2009, il recouvre une superficie de 16,630 hectares et englobe deux réserves naturelles : les lacs de Volušnicu and Hridsko , sur  6,252 hectares de zones protégées. Le parc national de Prokletije se veut un projet régional inter-national, afin de favoriser les échanges entre pays baklaniques. En effet, il est à cheval sur la Serbie (vallée de Gusinjsko-plavska), de l’Albanie (montagnes au sud) et du Monténégro ( montagnes Bogićević).

De nombreux hauts sommets et des lacs glaciers forment la richesse de ce parc.
Les sommets sont : Evil Kolata (2,534 m), Maja Kolata (2528 m) et Maja e Rosita (2524 m). Le sommet le plus élevé est le Prokletija Jezerski  (2,692 m), le plus haut des montagnes dinariques.
Le lac de Hridsko , se nichant à 1970 mètres d’altitude, est le “lac du bonheur”. La clarté de ses eaux et l’entourage de hauts rochers ont donné lieu à de nombreuse légendes et se baigner donne bonheur et chance. Selon l’une d’elles, les jeunes mariés s’ils s’y baignent avec leurs bijoux seront bénis des dieux!

Prokletije - Leto   Prokletije - Zima

 

Search

Réservation d'hébergement

Advertisement

Uluguru Tours, tour company & safaris Royal Tour N Travel Advertisement Advertisement